> Diabète > Diabète gestationnel et risque d'autisme

Diabète gestationnel et risque d'autisme

L'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) estime à près de 30 000 le nombre de jeunes qui seraient atteints d'autisme infantile. Le diabète gestationnel touche entre 2 et 6% des grossesses. Et une étude récente publiée dans la revue médicale JAMA met en cause le diabète gestationnel au début de la grossesse.

Qu'est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel survient le plus souvent vers le 3e trimestre de la grossesse. Il se caractérise par un taux élevé de sucre dans le sang qui n'apparaît qu'au moment de la grossesse et ce à n'importe quel stade de ladite grossesse. Cependant, plus il apparaît tôt dans la grossesse, plus il est susceptible d'entraîner de l'autisme chez l'enfant. Le diabète gestationnel peut également entraîner d'autre conséquences sur l'enfant comme du surpoids mais il peut aussi être à l'origine d'une tension artérielle élevée chez la mère sans oublier qu'il augmente le risque de césarienne, de pré-éclampsie, d'accouchement prématuré, etc. Et la récente étude publiée prouve qu'il augmenterait le risque d'autisme chez l'enfant.

Une première étude en la matière

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs des centres médicaux de Kaiser Permanente en Californie ont suivi 322 000 enfants de toutes origines ethniques nés entre 28 et 44 semaines de grossesse entre 1995 et 2009. 2% d'entre eux ont été exposés à un diabète de type 2 pré-existant chez la mère avant la grossesse, 7,8% ont été exposés à un diabète gestationnel, et 90,2% n'ont jamais été exposés à un diabète. Ainsi, ils ont pu analyser les dossiers médicaux pendant 6 ans pour révéler que les bébés exposés au diabète gestationnel avant la 26e semaine de grossesse ont un risque de 63% d'être atteints d'autisme.

Voilà comment nous travaillons
Sélectionnez votre traitement
Remplissez le formulaire médical
Le docteur délivre votre prescription
La pharmacie expédie votre traitement
Livraison gratuite