• Ordonnance comprise
  • Médicaments authentiques
  • Service tout compris- aucun frais cachés
  • Livraison en un jour ouvré
Accueil / Rhume des foins

Rhume des foins

Obtenez un traitement contre le rhume des foins avec une ordonnance en ligne

Le rhume des foins est une affection causée par une allergie au pollen qui se caractérise par des symptômes semblables à ceux du rhume, tels que l’écoulement nasal ou le larmoiement. Cette affection touche des millions de personnes et se manifeste surtout au début du printemps et en été. Bien qu’il n’y ait pas de solution permanente à ce problème, le rhume des foins peut être facilement géré en changeant de mode de vie et en suivant un traitement que vous pouvez acheter en ligne sur euroClinix.

Révisé médicalement par
Dr. Ranjan Pruthi MBBS/MS/MRCS Ed/MRCG Rédigé par notre équipe éditoriale
Dernière révision 16-09-2022

Service de consultation en ligne pour ordonnances médicales

Spray nasal Avamys 4.7
  • Soulagement efficace du rhume des foins
  • Spray nasal facile à utiliser
  • Cible directement les symptômes
Info & prix
Prix à partir de 49.95€
Fexofénadine (Telfast)
  • Traite les symptômes de l’allergie
  • Agit en l’espace d’une heure
  • Comprimés faciles à avaler
Info & prix
Prix à partir de 49.95€

Qu’est-ce que le rhume des foins ?

Le rhume des foins est une affection courante connue sous le nom de rhinite allergique ou rhinite allergique saisonnière. La plupart des gens le développent pendant l’enfance, mais certains individus en ressentent les symptômes à l’âge adulte.

Les symptômes apparaissent lorsque le corps entre en contact avec le pollen ou d’autres allergènes tels que les squames d’animaux, les moisissures et les acariens. Votre organisme considère ces allergènes comme dangereux et produit des anticorps IgE en réponse à l’allergène. Lorsque ces anticorps entrent en contact avec l’allergène, votre corps libère une substance chimique appelée histamine qui déclenche une réponse immunitaire à l’allergène.

Votre corps entre directement en contact avec le pollen par les muqueuses de votre nez, de vos yeux et de votre bouche. Toutefois, les particules de pollen présentes sur votre peau, vos cheveux et vos vêtements peuvent également déclencher des symptômes.

À quel moment a-t-on le rhume des foins ?

Le rhume des foins est plus fréquent entre mars et septembre, car le climat est plus chaud et le vent plus fort. Le pollen étant en suspension dans l’air, il se propage plus facilement au cours de ces mois et davantage de personnes sont touchées.

Cependant, selon les périodes de l’année, certains types de pollen sont plus fréquents. Ainsi, en fonction de ce qui déclenche vos symptômes, votre rhume des foins peut être plus sévère à certaines périodes de l’année.

Quelles sont les causes du rhume des foins ?

Le pollen est la principale cause de la rhinite allergique. Il s’agit des substances poudreuses que les fleurs produisent pour se reproduire. En Europe, on recense trois principaux types de pollen susceptibles d’entraîner des symptômes.

Pollen de graminées

Le pollen de graminées est le type de pollen le plus répandu et sa saison est la plus longue. La saison du pollen de graminées, dure les derniers mois de l’été, de mai à début septembre, mais elle est à son maximum entre juin et juillet. Si vous êtes particulièrement sensible au pollen de graminées, vos symptômes peuvent s’aggraver lorsque vous tondez le gazon.

Pollen d’arbres

Le pollen des essences d’arbres est une autre cause importante du rhume des foins. Le pollen des arbres provient des fleurs de ces derniers. Il existe une grande variété de pollens d’arbres en Europe, par conséquent, la saison est assez longue. Certains pollens d’arbres sont présents dès le mois de janvier, mais la saison commence pour la plupart en mars et se termine vers le mois de juillet.

Le pollen de bouleau est le plus gênant, mais les autres pollens les plus courants sont ceux du chêne, du pin, de l’aulne et du noisetier.

Pollen de mauvaises herbes

Le dernier déclencheur du rhume des foins est le pollen des mauvaises herbes. La saison du pollen de mauvaises herbes commence généralement vers la fin avril et dure jusqu’à la fin septembre. Comme le pollen des arbres, il existe plusieurs variantes de pollen de mauvaises herbes. Le pollen d’ambroisie est le plus notable, mais les pollens d’ortie, d’armoise et de rumex sont également parmi les plus gênants.

Autres allergènes

Les symptômes du rhume des foins peuvent également être provoqués par quelques autres allergènes, notamment :

  • Les squames d’animaux domestiques — la peau, la salive, la fourrure ou les plumes des animaux
  • Les acariens — des insectes microscopiques qui vivent dans la poussière domestique
  • Les spores de moisissures — champignons microscopiques qui se développent dans les endroits humides et mal ventilés

Ils sont moins souvent associés au rhume des foins, mais peuvent provoquer chez certaines personnes des réactions allergiques graves.

Quels sont les facteurs de risque du rhume des foins ?

Certaines personnes peuvent être plus exposées que d’autres au risque de développer un rhume des foins, notamment celles qui sont atteintes :

  • D’asthme
  • De dermatite atopique (eczéma)
  • D’autres allergies
  • Des antécédents familiaux de rhume des foins
  • Des personnes qui vivent ou travaillent dans un environnement à forte exposition aux allergènes
  • Une mère qui a fumé pendant votre petite enfance

En raison de ces conditions, vous êtes plus susceptible de développer l’affection et de présenter des symptômes plus fréquents.

Quels sont les symptômes du rhume des foins ?

La gravité et la nature de vos symptômes varient selon les individus. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Des éternuements
  • De la toux
  • Des écoulements ou une obstruction nasale
  • Des écoulements post nasaux (besoin constant de se racler la gorge)
  • Un sinus douloureux
  • Une perte de l’odorat
  • Des yeux rouges ou larmoyants qui démangent.
  • Des démangeaisons de la gorge, de la bouche, du nez ou des oreilles
  • Des maux de tête ou d’oreille
  • De la somnolence

Comment savoir s’il s’agit du rhume des foins ou d’un simple rhume ?

Les symptômes du rhume des foins et du rhume peuvent être très similaires, mais il existe quelques différences qui vous aideront à faire la distinction entre les deux.

La principale différence entre ces deux types de pathologie est la durée des symptômes. Les symptômes de l’allergie saisonnière durent généralement beaucoup plus longtemps et surviennent périodiquement au cours de saisons polliniques spécifiques. Un rhume, quant à lui, dure généralement entre une à deux semaines.

Les symptômes du rhume ont également tendance à être légèrement différents de ceux du rhume des foins. Si vous avez un rhume, il est plus fréquent de présenter une congestion nasale, de la fièvre et de la toux. En revanche, dans le cas du rhume des foins, il est plus probable que vous ayez les yeux qui piquent, des éternuements et le nez qui coule.

L’asthme et le rhume des foins

Vivre en étant asthmatique peut être difficile, mais cela peut l’être encore plus pour les asthmatiques qui souffrent également de rhume des foins.

Le rhume des foins peut déclencher des symptômes d’asthme. En fait, 80% des personnes asthmatiques sont également confrontées au rhume des foins tout au long de l’année. Les symptômes du rhume des foins chez les personnes asthmatiques ont tendance à s’aggraver et à provoquer des difficultés respiratoires telles que :

  • Une sensation d’oppression dans la poitrine
  • Un essoufflement
  • Une respiration sifflante et de la toux

Si les symptômes ne sont pas pris en charge, ils peuvent entraîner une crise d’asthme qui peut être dangereuse. Il est donc important de gérer votre asthme en prenant correctement vos inhalateurs et autres médicaments contre l’asthme. Vous devez également vous préparer à la saison du rhume des foins en adoptant des mesures préventives et en faisant le plein d’antihistaminiques.

Comment diagnostiquer le rhume des foins ?

Pour les personnes souffrant occasionnellement de rhume des foins, un pharmacien peut établir un diagnostic à partir de la description de vos symptômes. Vous aurez rarement besoin d’un diagnostic formel pour le rhume des foins.

Votre médecin généraliste ne vous orientera vers une clinique spécialisée en immunologie pour un test d’allergie que si vos symptômes surviennent tout au long de l’année ou ne répondent pas au traitement.

Si vous avez recours à un test d’allergie, il s’agira probablement de l’un des deux tests suivants. Un test de piqûre cutanée implique que l’immunologiste place le pollen sur votre peau et la pique avec une aiguille. Si votre peau réagit, vous souffrez d’une allergie au pollen. Sinon, vous effectuerez un test sanguin pour détecter les anticorps spécifiques libérés lors d’une réaction allergique.

Comment prévenir les symptômes du rhume des foins ?

Il existe quelques mesures que vous pouvez prendre pour aider à prévenir l’apparition des symptômes du rhume des foins.

  • Vérifiez le taux de pollen — tout comme la météo, vous pouvez connaître les niveaux de pollen chaque jour avant de quitter la maison en consultant les prévisions de pollen
  • Suivez vos symptômes — cela vous aidera à reconnaître quand vos symptômes sont les plus graves et comment vous préparer.
  • Évitez de jardiner à l’extérieur (par exemple, évitez de tondre la pelouse ou d’arracher les mauvaises herbes)
  • Évitez de sortir à l’extérieur dans la mesure du possible
  • Évitez les fleurs fraîches dans votre maison
  • Lavez régulièrement vos vêtements, votre literie et vos cheveux — cela permet d’empêcher le pollen de persister et de provoquer des symptômes
  • Essayez de ne pas laisser votre animal de compagnie entrer dans la maison — il peut transporter le pollen à l’intérieur
  • Évitez de faire sécher le linge à l’extérieur — cela empêche le pollen de se coller aux articles fraîchement nettoyés
  • Portez un masque filtrant les jours de forte concentration de pollen
  • Si possible, gardez les fenêtres et les portes fermées
  • Passez régulièrement l’aspirateur et cirez pour enlever la poussière
  • Mettez de la gelée de pétrole (Vaseline) sous vos narines pour attraper le pollen avant qu’il ne pénètre dans votre nez
  • Procurez-vous des filtres à pollen pour votre voiture et votre aspirateur
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes pour éviter que le pollen ne pénètre dans vos yeux

En appliquant ces mesures les jours où le taux de pollen est élevé ou pendant les saisons qui vous affectent le plus, vous réduirez le risque d’apparition des symptômes et les atténuerez s’ils surviennent.

Comment traitez-vous le rhume des foins ?

Bien que l’on ne puisse pas guérir le rhume des foins, il existe de nombreux traitements pour la grande variété de symptômes.

Antihistaminiques

Le traitement le plus courant du rhume des foins est constitué de médicaments appelés antihistaminiques. Ils agissent en bloquant la réponse de l’histamine dans votre corps, ce qui empêche les symptômes de se produire.

Les antihistaminiques sont généralement disponibles sous forme de liquide et de comprimés, mais certains existent sous forme topique (gouttes ophtalmiques ou sprays nasaux) pour un soulagement plus direct des symptômes.

Les antihistaminiques en vente libre sont la solution la plus sûre, surtout si vous êtes enceinte ou si vous souffrez d’une affection sous-jacente. Les antihistaminiques en vente libre les plus courants sont :

  • Cétirizine (Zirtek)
  • Loratadine (Claritin)
  • Chlorphénamine (Piriton)
  • Fexofénadine (Allevia)
  • Acrivastine (Benadryl)

Certains antihistaminiques sont plus puissants et nécessitent donc une ordonnance, par exemple :

  • Lévocétirizine
  • Desloratadine
  • Mizolastine
  • Azélastine

Les médicaments ci-dessus ont tendance à avoir plus d’effets secondaires et peuvent ne pas convenir à certaines personnes. Il est donc important de consulter votre médecin avant de prendre un antihistaminique.

Décongestionnants nasaux

Les décongestionnants nasaux sont un autre type de médicament que vous pouvez prendre pour soulager les symptômes du rhume des foins. Ils soulagent directement l’écoulement nasal ou le nez bouché et atténuent la congestion.

Comme les antihistaminiques, il en existe plusieurs formes en vente libre. Les décongestionnants tels que la pseudoéphédrine et la phényléphrine (Sudafed) sont couramment vendus sous forme de liquide et de comprimés, et sont souvent inclus dans les traitements combinés avec certains antihistaminiques.

L’oxymétazoline est un autre décongestionnant et l’ingrédient actif de nombreuses marques de sprays et de gouttes nasales (par exemple Otrivine ou Vicks). Vous ne devez pas recourir aux sprays et gouttes nasaux pendant plus d’une semaine, car cela peut entraîner la réapparition ou l’aggravation des symptômes.

Il existe également des décongestionnants plus naturels, comme les solutions de lavage à l’eau salée et les sprays, ainsi que les traitements au menthol.

Collyres

Il existe également plusieurs marques de collyres pour traiter la conjonctivite allergique, nom médical des yeux rouges, larmoyants et qui démangent, causés par le rhume des foins.

Le principal médicament disponible pour les symptômes oculaires est le Cromoglicate de sodium, un agent anti-inflammatoire qui cible directement la réponse allergique.

Sprays et gouttes nasaux stéroïdiens

Si vous trouvez que les antihistaminiques habituels ne soulagent pas vos symptômes de rhinite allergique, vous pouvez avoir recours à un traitement plus fort. Les corticostéroïdes, autrement appelés stéroïdes, sont disponibles sur ordonnance pour les symptômes graves du rhume des foins. Ils ciblent directement l’inflammation dans les voies nasales et réduisent les symptômes.

Les stéroïdes habituellement prescrits sont :

  • Béclométhasone (Becconase)
  • Mométasone (Clarinaze ou Nasonex)
  • Fluticasone (Avamys)

Les sprays et gouttes de stéroïdes peuvent provoquer des effets secondaires et ne conviennent pas à tout le monde. C’est pourquoi il est important de consulter votre médecin avant de les utiliser.

Immunothérapie des allergies

Pour les symptômes les plus graves du rhume des foins, vous pouvez être orienté vers une immunothérapie, parfois appelée désensibilisation.

Il s’agit d’une forme de traitement préventif que vous commencez environ 3 mois avant la saison du rhume des foins. Vous recevrez pendant un certain temps des injections antiallergiques contenant de petites quantités de pollen. Cela modifie donc la réponse de votre système immunitaire au pollen ou à un autre allergène, de sorte que votre organisme ne le reconnaisse pas comme une substance nocive.

Puis-je acheter un traitement contre le rhume des foins en ligne ?

Oui, vous pouvez acheter des traitements sur ordonnance contre le rhume des foins en ligne ici, sur euroClinix. Tout ce que vous avez à faire est de remplir un bref formulaire de consultation médicale, qui sera approuvé par l’un de nos médecins qualifiés. Une fois le traitement approuvé, votre médicament sera délivré et expédié à votre domicile avec une livraison gratuite le lendemain.

  • Sélectionnez
    le traitement

  • Remplissez
    le formulaire médical

  • Le médecin envoie
    l'ordonnance

  • La pharmacie
    expédie les médicaments

Informations liées
Symptômes du rhume des foins