> IST

IST et santé sexuelle

Traitements contre les IST

17 millions de nouveaux cas d'infections sexuellement transmissibles (IST) apparaissent chaque année en Europe. Comme vous le savez, en cas de rapports sexuels non protégés, vous courrez le risque de contracter une IST. Il y a beaucoup de fausses idées à propos des maladies sexuellement transmissibles (MST), il est par conséquent important de s'assurer que vous êtes bien informé, que êtes conscient des dangers. Saviez-vous, par exemple, que les IST peuvent se répandre via tout type d'activités sexuelles et pas seulement le sexe vaginal ?

Il y a trois sortes d'infections sexuellement transmissibles : les virales, les bactériennes et les parasitaires. Parmi les infections bactériennes qu'on peut facilement soigner, on compte par exemple la gonorrhée et la chlamydia. Parmi les IST parasitaires, on trouve le trichomonas vaginalis, qui se traite également simplement. Les infections virales ne peuvent en revanche généralement pas être complètement guéries, cependant il est possible de limiter leur développement et d'agir sur les symptômes. L'herpès génital et les verrues génitales sont des exemples de MST virales.

La plupart des MST peuvent être traitées à l'aide d'antibiotiques. Si vous êtes intéressé par traitement en ligne sur euroClinix, vous devez remplir un questionnaire médical qui sera soumis à l'un de nos médecins. Ce dernier vous recommandera le traitement le plus approprié et vous serez livré dans les plus brefs délais.

Lorsque vous êtes infecté par une IST, il est vivement conseillé de ne pas avoir de relations sexuelles tant que vous n'êtes pas certain que votre infection ait disparu, car vous risquez de la transmettre à votre partenaire.

En savoir plus sur IST
Nos services
Trouver un traitement
À propos de nous
Nos services
Selectionnez un traitement
Complétez notre questionnaire médical
Recevez la prescription médicale de notre docteur
Faites vous livrer votre traitement depuis notre pharmacie
À propos de nous
Le saviez-vous ?

Nous avons déjà traité plus de

1450569 patients

Voici ce qu'ils pensent de nous...

  • Prescription en ligneUn médecin valide que votre traitement est adapté et sûr pour votre santé
  • Livraison 24h gratuite En commandant aujourd'hui vous recevez votre traitement demain (hors week end)
  • Sur et confidentiel Le médecin est le seul à accéder à vos informations médicales
Star Rating 4.7 6,549Avis sur Review

Chlamydia

La chlamydia est l'une des IST les plus courantes en Europe, et le taux d'infection est en augmentation chaque année. Elle touche le plus souvent les jeunes âgés de 16 à 25 ans. 75 % des femmes et 50 % des hommes infectés ne présentent...

Plus d'informations

Symptômes

Femmes

  • Cystite
  • Pertes vaginales inhabituelles
  • Douleurs modérées dans le bas-ventre

Hommes

  • Ecoulements inhabituels du pénis
  • Irritation au bout du pénis (urètre)

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Gonorrhée

La gonorrhée est une infection bactérienne qui peut être parfaitement guérie à l'aide de traitements adaptés. Veuillez toutefois noter que ces traitements ne sont pas disponibles actuellement sur notre site.

Si vous...

Plus d'informations

Symptômes

Femmes

  • Pertes vaginales inhabituelles vertes/jaunâtres et peu visqueuses
  • Douleurs ou brûlures lorsque l'on urine
  • Douleurs ou sensibilité au niveau du bas-ventre
  • Saignements en dehors des règles ou après le rapport sexuel, pertes plus abondantes

Hommes

  • Ecoulements de liquide blanc, jaunâtre ou verdâtre au bout du pénis
  • Douleurs ou brûlures lorsque l'on urine
  • Inflammation du prépuce
  • Douleurs ou sensibilité au niveau des testicules

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Verrues génitales

Les verrues génitales sont l'une des formes les plus communes d'infections sexuellement transmissibles (IST) en Europe. Elles sont provoquées par le virus du papillome humain et sont très contagieuses. Une poussée de verrues génitales est...

Plus d'informations

Symptômes

Femmes

  • Petites excroissances (verrues) sur :
  • La vulve ou l'intérieur du vagin
  • Sur le col de l'utérus
  • Autour ou à l'intérieur de l'anus
  • Sur le haut des cuisses

Hommes

  • Petites excroissances (verrues) sur :
  • Le pénis ou scrotum (les bourses)
  • A l'intérieur de l'urètre
  • Autour ou à l'intérieur de l'anus
  • Sur le haut des cuisses

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Herpès génital

L'herpès génital est une infection très contagieuse causée par le virus de l'herpès simplex, qui est le même virus responsable des boutons de fièvre labiaux. Cette infection peut facilement se transmettre par contact sexuel non...

Plus d'informations

Symptômes

Femmes

  • (primo-infection)
  • Petites ampoules ou ulcères sur les parties génitales, le rectum, l'anus, les cuisses ou le col de l'utérus
  • Picotements, démangeaisons ou sensation de brûlure autour des plaies
  • Douleurs lorsque l'on urine
  • Pertes vaginales claires, blanches ou jaunâtres
  • Etat grippal (ex. douleurs musculaires, fièvre et nausées)

Hommes

  • (primo-infection)
  • Petites ampoules ou ulcères sur les parties génitales, le rectum, l'anus ou les cuisses
  • Picotements, démangeaisons ou sensation de brûlure autour des plaies
  • Douleurs lorsque l'on urine
  • Etat grippal (ex. douleurs musculaires, fièvre et nausées)

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Vaginose bactérienne

La Vaginose bactérienne (VB) est une infection vaginale extrêmement courante qui affecte seulement les femmes. Elle est également connue sous les noms VB et gardenerella vaginose. La vaginose bactérienne est causée par la multiplication de...

Plus d'informations

Symptômes

Femmes

  • Pertes vaginales qui sont :
  • Blanches ou grisâtres
  • Légères (aqueuses)
  • D'odeur inhabituelle (forte odeur de poisson)

Hommes

  • N/A

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Urétrite non-spécifique

L'urétrite non-spécifique est une IST bactérienne habituellement transmise par d'autres IST, principalement la chlamydia. L'urétrite est provoquée par une infection. Il s'agit d'une inflammation de l'urètre, le canal de sortie de la...

Plus d'informations

L’urétrite non-spécifique peut toucher les hommes et les femmes. Il s'agit d'une IST bactérienne, souvent propagée par d’autres IST en particulier les chlamydia. L’urétrite non-spécifique peut être traitée par une prise d’antibiotiques.

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Mycoplasma genitalium

La mycoplasma genitalium est une infection sexuellement transmissible bactérienne. C'est une IST récemment découverte, difficile à diagnostiquer car elle est similaire à la gonorrhée et à la chlamydia. Plusieurs femmes atteintes par des...

Plus d'informations

La mycoplasma genitalium est une infection bactérienne sexuellement transmissible difficile à diagnostiquer. Elle est en général asymptomatique et peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. Si la mycoplasma genitalium n’est pas soignée, elle peut mener à une prostatite chez les hommes, à une urétrite chez les femmes et même à l'infertilité pour les deux sexes. Cependant, cette infection peut-être facilement traitée à l'aide d'antibiotiques.

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Trichomonas vaginalis

Le trichomonas vaginalis est une infection sexuellement transmissible provoquée par un parasite. Ce parasite touche dans un premier temps l'urètre. Il est plus présent chez la femme, même s'il peut aussi apparaître chez l'homme. Le...

Plus d'informations

Le trichomonas vaginalis est une infection sexuellement transmissible causée par un parasite transféré lors de rapports sexuels non-protégés. Ce parasite touche d’abord l’urètre et touche d'abord les femmes, bien qu’il puisse aussi apparaître chez l’homme. Le parasite dispose d'une taille similaire à celle d’un globule blanc et est très mobile.

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

Ureaplasma urealyticum

L'ureaplasma urealyticum est une infection bactérienne qui touche 70 % des femmes et des hommes. Bien qu'elle puisse être transmise lors d'un rapport sexuel, l'ureaplasma urealyticul n'est techniquement pas une IST: L'infection est très...

Plus d'informations

L'ureaplasma urealyticum est l’une des infections sexuellement transmissibles les plus commune, elle touche plus de 70 % des hommes et des femmes. Elle peut être transmise via contact sexuel mais aussi via le sang et la salive. Elle est très contagieuse et ne présente souvent aucun symptôme. Si elle n’est pas traitée à l'aide d'antibiotiques, elle peut mener à l’infertilité.

Nos services

  • En Stock, expédié aujourd'hui
  • Livraison gratuite le jour ouvré suivant
  • Prescription en ligne par notre médecin
Continuer

IST, MST: quelles différences?

L'organisation mondiale de la santé (OMS) recommande depuis 1999 l'usage du terme d' « IST », et non plus celui de « MST ». Comment justifier ce changement de nom ?

ist-mst-differences

Dans le langage courant, il n'existe aucune différence. Que l'on parle de MST ou d'IST, il s'agit de la même chose. Si l'on emploie de plus en plus le second terme d'IST au détriment du premier, c'est simplement pour une question de terminologie exacte.

IST signifie « infections sexuellement transmissibles ». C'est suite à la recommandation de l'OMS que le ministère de la Santé et des Sports a opté pour ce terme plutôt que pour l'ancienne appellation (MST pour « maladies sexuellement transmissibles »). Encore auparavant, on parlait de « maladies vénériennes », le nom provenant de Vénus, la déesse de l'amour.

Des infections susceptibles d'être asymptomatiques

Le 25 juin 2009, Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé et des Sports, en collaboration avec l'INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la santé), lance une campagne de communication dans la presse, en affichage, à la radio et sur Internet pour faire connaître ce nouvel acronyme.

Pourquoi un nouveau sigle ? Parce que le terme de MST induit la présence de symptômes de la maladie, alors que le terme IST implique la possibilité d'être porteur d'une infection sans en ressentir les effets.

Outre cette prise en compte du fait que certaines infections soient asymptomatiques, le terme IST indique également le fait que la transmission puisse s'opérer par contacts sanguins, lors de relations sexuelles (contact entre la vulve et le vagin, le pénis, l'anus, les lèvres, la bouche et la main), comme dans les cas de l'hépatite B, de l'hépatite C et du VIH. Le terme infection se détache de surcroît des maladies dîtes « génétiques », qui peuvent être transmises des parents à l'enfant.

Pousser au dépistage

Au delà d'un changement de nom, c'est un changement de mentalité qui est recherché par l'INPES. C'est par une campagne drôle et décalée que l'INPES a choisi de toucher son public. L'utilisation d'une nouvelle appellation a pour objet d'inciter les gens au dépistage, même en l'absence de symptômes. L'utilisation du terme de MST pouvait sous-entendre « la présence de symptômes pour recourir au dépistage ». Les personnes atteintes d'une IST ne le savaient donc pas et ne faisaient pas la démarche de se faire dépister.

Il est inutile de rappeler que certaines infections sont mortelles (VIH, hépatite B…) et que d'autres peuvent provoquer des cancers (papillomavirus). Pour minimiser les risques et éviter le pire, pensez donc à vous protéger à chaque rapport sexuel, et effectuez un test de dépistage au moins une fois par an. Ces conseils qui paraissent simples peuvent vous éviter bien des soucis!

Les différents types d'Infections Sexuellement Transmissibles

Virus, bactéries et parasites peuvent tous provoquer des infections contagieuses. Les infections sexuellement transmissibles les plus courantes sont cependant d'origines bactériennes, la gonorrhée et la chlamydia. Le infections virales sont moins communes, surtout pour les verrues génitales et l'herpès génital.

La grande majorité des IST peuvent être soignées et les autres peuvent être gérées facilement. En revanche, dès qu'il s'agit de ce type d'infection, la prévention est la meilleure des solutions.


Infections bactériennes

Ce type d'infections se développent suite à une bactérie transmise d'une personne à une autre lors d'un contact sexuel. Les zones affectées sont généralement le vagin, l'urètre, le col de l'utérus, le rectum, la bouche, la gorge mais peut aussi se propager au niveau des muqueuses du corps comme les yeux.

Certaines bactéries comme Treponema pallidum à l'origine de la syphilis, peut éventuellement se propager jusqu'au système nerveux si ce n'est pas traité à temps.

Il est facile de propager une infection bactérienne car il n'y a pas de symptômes ce qui signifie que les personnes infectées n'ont pas conscience de leur maladie et peuvent donc contaminer tous leurs partenaires sexuels.

Les IST les plus courantes:

  • Gonorrhée (causée par Neisseria gonorrhea)
  • Chlamydia (causée by chlamydia trachomatis
  • Syphilis (cause par Treponema pallidum)
  • Mycoplasme genitalium
  • Urétrite non spécifique

bacterial sti

Comment les traiter?

La grande majorité des IST sont facilement traitées avec des antibiotiques, cependant, il faut avoir établi un dépistage pour savoir si vous êtes infectés et de quelle infection pour la traiter au mieux.

En revanche, la syphilis et la Gonorrhée sont un peu plus difficile à traiter et peuvent nécessiter une opération.


Les IST virales

Ces infections sexuellement transmissibles sont provoquées par un virus suite à un rapport ou contact sexuel non protégé. Celui peut être vaginal, anal ou oral mais ne nécessite pas uniquement qu'un fluide soit transmis au partenaire. La plupart de ces infections ne peuvent pas être guéries, mais peuvent être gérées au quotidien.

Bien que les infections comme l'herpès et les verrues génitales ne sont pas dangereuses pour votre santé, le VIH lui en revanche peut entrainer de graves complications. Tout comme pour les infections bactériennes, les IST virales peuvent ne pas montrer de symptômes les premiers temps de la contamination mais les premiers symptômes de ces maladies sont très visibles et douloureux, ce qui vous alertera aussitôt.

Les IST les plus courantes sont:

  • L'herpès génital (cause par l'herpès simplex virus de type II)
  • Verrues génitales (cause par le papilloma virus HPV)
  • VIH (causée par le virus de l'immunodéficience humaine)

Comment les traiter?

Ces infections se traitent quand elles apparaissent avec des crèmes ou des comprimés. Il est aussi possible de prendre ces traitements à titre préventif afin d'éviter que les éruptions arrivent trop souvent.

Le VIH lui, demande un traitement sur le long terme avec des médicaments antirétroviraux.


Les infections par parasites

Les infections par parasites sont aussi transmises suite à un rapport sexuel non protégé et au contact d'une zone infectée par le parasite. Ils ne sont pas dangereux pour la santé mais peuvent provoquer une gène, un inconfort, bien que les trichomonas vaginales peuvent menacer votre santé sur le long terme.

Les maladies sont

  • Trichomonas vaginalis (causée par le trichomoniasis parasite)
  • Le crabe (causée par le pou de pubis pédiculose)
  • La gale (causée par des acariens Sarcoptes scabiei)

Crab

Comment soigner ces infections?

Des antibiotiques peuvent tout à fait traiter ces infections ou des crèmes pour les crabes, bien que la méthode la plus simple est de raser les poils pubiens et appliquer une lotion anti-parasite ainsi que des shampooings adaptés.

Avez vous une sexualité à risque?

Les décisions que vous prenez concernant votre vie sexuelle peuvent avoir de lourdes conséquences sur votre santé au delà du risque de grossesse. De mauvais choix peuvent entraîner des infections sexuellement transmissibles (IST) provoquant de graves complications à long terme. Pour savoir si vous avez des pratiques sexuelles non risquées, complétez le questionnaire ci-dessous.

Questionnaire

Vous êtes :

Vous avez actuellement...

Si vous n'êtes pas sûr que votre partenaire n'a pas d'IST, utilisez-vous un préservatif ?

Comment se transmettent les IST ?

Utilisez-vous un préservatif lorsque vous avez des rapports oraux avec un partenaire ?

Que faites-vous si vous avez des démangeaisons inhabituelles, des pertes ou des douleurs vaginales ?

Quand utilisez-vous un préservatif ?

Qu'utilisez vous comme lubrifiant intime ?

Que faites-vous si le préservatif se déchire au cours du rapport ?

Quelle est la meilleure méthode de contraception pour vous protéger des IST ?

Les IST présentent-t'elles toujours des symptômes ?



L'essentiel sur les IST

Pour savoir si vous avez bien répondu au questionnaire, voici les points importants sur la transmission des infections :

  • Les IST peuvent se transmettre par des rapports oraux, vaginaux et annaux.
  • Après toute relation sexuelle non protégée, vous devez faire un test de dépistage même si les symptômes ont disparu.
  • Tout le monde ne développe pas de symptômes en ayant une maladie sexuellement transmissible.
  • N'utilisez jamais de lubrifiants à base d'huile avec des préservatifs en latex.
  • Seuls les préservatifs peuvent vous protéger des IST.

Les symptômes des principales IST

Les infections sexuellement transmissibles (IST) ne manifestent pas toujours de symptômes. C'est pourquoi vous pouvez en être atteint sans même le savoir. La seule façon de savoir si vous êtes infecté suite à un rapport non protégé est de vous faire dépister le plus rapidement possible.

Lorsque les symptômes sont présents, ils apparaissent sous les formes suivantes :

Symptômes similaires à la grippe

Fièvre, maux te tête, sueurs, tremblements, fatigue constante.

Symptômes musculaires

Douleurs musculaires

La gorge et la bouche

Gonflement des ganglions et mal de gorge

Symptômes digestifs

Douleurs abdominales

Symptômes gynécologiques

Démangeaisons et douleurs lors des rapports sexuels ou sur les parties génitales, lésions de la peau, douleurs à l'intérieur ou sur le vagin et l'anus, brûlures lors de la miction ou envies urgentes d'uriner. Pertes vaginales odorantes de couleur inhabituelles.

Symptômes similaires à la grippe

Fièvre, maux de têtes, sueurs, fatigue.

Symptômes musculaires

Douleurs muscululaires

La gorge et la bouche

Gonflement des ganglions, maux de gorge ou infection de la gorge.

Symptômes cutanés

Rougeurs, éruptions cutanées

Les parties génitales

Ecoulement du pénis inhabituel, envies urgentes d'uriner, brûlures lors de la miction ou du sang dans les urines, douleurs aux testicules, verrues ou douleurs lors des rapports sexuels, boutons ou ulcères autour des parties génitales ou de l'anus.

Les symptômes courants des IST

Cliquez sur une partie du corps pour connaître les symptômes correspondants.


La chlamydia

Aussi connue sous le nom de chlamydiose, cette maladie est la plupart du temps insoupçonnée à cause de la difficulté à en percevoir les signes. L'absence de traitement peut entraîner l'infertilité et le risque de grossesses extra-utérines chez la femme. Voici les symptômes qui sont visibles :

Chez la femme :

  • Maux de ventre
  • Brûlures lors de la miction (au moment d'uriner
  • Pertes vaginales
  • Rapports sexuels douloureux

Chez l'homme

  • Démangeaisons au niveau de l'urètre
  • Douleurs ou enflure des testicules
  • Brûlures lors de la miction
  • Ecoulement de l'urètre

La gonorrhée

Plus de la moitié des hommes et des femmes sont touchées par cette maladie sans qu'il y ait des signes apparents. Bien que les symptômes de la gonorrhée soient plus visibles chez les hommes, les femmes sont celles qui risquent de rencontrer le plus de complications graves telles que la stérilité.

Chez la femme :

  • Brûlures lors de la miction
  • Saignements vaginaux
  • Pertes vaginales jaunâtres
  • Douleurs abdominales
  • Rapports sexuels douloureux

Chez l'homme

  • Ecoulement de l'urètre ou picotements
  • Douleur ou enflure des testicules
  • Douleurs du rectum
  • Brûlures lors de la miction

L'herpès génital

Seules 20% des personnes infectées savent qu'elles ont contracté l'herpès génital. Le reste de la population ne présente soit pas de symptômes, soit elle ne sait pas détecter les signes pour comprendre qu'il faut se faire soigner. Vous aurez des brûlures au moment d'uriner, des picotements ou démangeaisons, des rougeurs au niveau de la vulve pour la femme ou encore de la fièvre.

Chez la femme, les vésicules se forment :

  • A l'entrée du vagin
  • Sur la vulve
  • Sur les fesses ou l'anus
  • Sur le col de l'utérus

Chez l'homme, les vésicules peuvent apparaître :

  • Sur le pénis
  • Sur le scrotum
  • Sur les fesses
  • Sur les cuisses
  • Dans l'urètre

IST: quelles sont les complications?

La plupart des infections sexuellement transmissibles ne manifestent pas de symptômes visibles. Cependant, si vous ne vous faites pas soigner, cela peut entraîner de graves conséquences sur votre santé et provoquer d'autres infections mortelles. Il est donc important de prendre des mesures rapidement avant de développer ces risques.

Les effets à long terme chez la femme

En l'absence de traitement, les maladies sexuellement transmissibles peuvent entraîner les complications suivantes chez la femme :

  • stérilité
  • grossesse extra-utérine
  • cancer du col de l'utérus
  • VIH ou autres infections graves
  • éruptions génitales
  • atteinte chroniques du foie
  • atteinte du coeur, du cerveau, des nerfs, des yeux

40% des femmes non soignées développent une maladie inflammatoire pelvienne, ce qui augment le risque de grossesses extra-utérines mettant gravement en danger la vie de la mère. La chlamydia, la gonorrhée ou la vaginose bactérienne sont toutes susceptibles de provoquer cette conséquence.

Les IST virales telles que les verrues génitales ou l'herpès génital entraînent plus de complications au moment de l'accouchement.

Syndrome des ovaires polykistiques
syndrome des ovaires polykistiques

Les complications chez les hommes

  • infections de l'urètre
  • infertilité
  • infection du foie
  • gonflement du scrotum
  • arthrite

Syphilis

Elle provoque des problèmes neurologiques et cardiovasculaires ainsi que des complications durant la grossesse. Une personne atteinte a 5 fois plus de chances de contracter le VIH.

Gonorrhée

Elle entraîne l'infertilité, des problèmes de prostate, une infection des testicules chez l'homme.

Herpès génital

Il peut entraîner des ulcères, ce qui facilite la transmission du sida.

Infections bactériennes

Ces IST augmentent la vulnérabilité au sida. Elles causent des infections de l'urètre chez l'homme, ce qui peut conduire à des maladies du foie voire même l'infertilité.

Epididymite
complications des IST chez les hommes

Les consignes de prévention des IST

Les infections sexuellement transmissibles se contractent généralement par des rapports vaginaux, annaux ou oraux non protégés. La plupart des IST se répandent facilement en raison de leur nature asymptomatique, c'est à dire que vous pouvez être infecté sans même vous en rendre compte. Parce que vous ne vous croyez pas atteint de maladie, vous pourrez alors avoir des rapports non protégés et ainsi favoriser la transmission à votre partenaire.

Il est donc primordial de faire des tests de dépistage et d'avoir toujours recours à un moyen de protection, même si votre partenaire prétend ne pas avoir d'IST. L'absence de traitement peut en effet mener à de graves complications de santé.

Comment les détecter et se faire traiter?

Si vous êtes sexuellement actif, il est fortement recommandé d'effectuer un test de dépistage. C'est l'unique façon de vous assurer que vous n'êtes pas porteur d'une maladie. Plus tôt vous commencez votre traitement si vous êtes infecté, moins il y aura de risques pour votre santé à long terme. Le test doit aussi être renouvelé tous les ans, et ce même si vous avez des rapports protégés à chaque fois.

Très peu de personnes vont ressentir des symptômes durant les premières semaines qui suivent l'infection. Vous pourrez par exemple manifester les signes suivants :

  • Le besoin d'uriner plus que d'habitude
  • Urine foncée
  • Des brûlures lors de la miction
  • Des pertes vaginales ou des écoulements du pénis
  • Des éruptions cutanées autour de la zone génitale
  • Des lésions de la peau à l'intérieur ou à l'extérieur de la zone génitale

Comment utiliser sans risque un préservatif?

Les préservatif féminins et masculins sont des barrières contraceptives qui sont le moyen le plus efficace de lutter contre les IST. Pourtant, ils ne sont pas surs à 100%. S'ils sont utilisés correctement, les préservatifs masculins sont efficaces à 98% et les diaphragmes à 95%.

Comment utiliser un préservatif masculin
Comment utiliser un préservatif masculin

Ils peuvent aussi être une protection contre les fluides du corps et les réactions cutanées pouvant répandre les infections. Il est très important de savoir que les maladies qui se transmettent par seul contact génital comme les verrues génitales et l'herpès génital peuvent aussi se propager si la zone infectée n'est pas localisée sous le préservatif. Bien qu'ils soient généralement fait de latex, il existe aussi des versions sans latex pour ceux qui sont allergiques.

Comment utiliser un préservatif féminin
Comment utiliser un préservatif féminin

Il existe d'autres moyens de prévention tels que la digue dentaire, un carré de latex qui peut être utilisé lors de rapports oraux. Bien que ce ne soit pas encore une méthode populaire, c'est très efficace pour éviter la transmission de fluides dans la bouche. La digue se place dans la bouche et forme une sorte de barrière lors des rapports buccaux génitaux.

A faire A ne pas faire
Utiliser un lubrifiant à base d'eau Utiliser un lubrifiant à base d'huile
Utiliser un seul préservatif à la fois Utiliser plusieurs préservatifs à la fois
Utiliser un nouveau préservatif à chaque acte sexuel Réutiliser des préservatifs usagés
Utiliser un préservatif même en ayant des rapports non vaginaux Utiliser un préservatif avec un piercing ou quelque chose qui pourrait le déchirer
Dérouler le préservatif jusqu'à la base du pénis Continuer l'acte sexuel si vous sentez que le préservatif a glissé ou s'est déchiré
Laisser de la place au bout du préservatif pour laisser couler le sperme Enlever le préservatif une fois que le pénis n'est plus en érection
Voilà comment nous travaillons
Sélectionnez votre traitement
Remplissez le formulaire médical
Le docteur délivre votre prescription
La pharmacie expédie votre traitement
Livraison gratuite
Besoin d'aide? Notre service patient est disponible du lundi au vendredi de 09:00 à 18:00
Certification et sécurité
LogoSancoInternet Registered Pharmacy
 
CO2 neutral website
Nos services sont disponibles dans différentes langues européennes